L’art de l’émaillerie chez les Éduens avant l’ère chrétienne est un ouvrage de Jacques Gabriel Bulliot et Harold de Fontenay. Le premier auteur est Président de la société Éduenne et le second est Ingénieur des Arts et manufactures. Ce fascicule comprend 44 pages. Elle a été éditée en 1875 à Paris.

Un ouvrage complet

L’art de l’émaillerie chez les Éduens avant l’ère chrétienne relate les détails essentiels sur l’émaillerie chez les Éduens. Des figures et images y sont exposées par les auteurs pour appuis. Cet ouvrage est intégralement en français. Il a été édité à Paris en 1875. Ce fascicule comporte en tout 44 pages. Les informations qui y figurent sont principalement destinées aux amateurs d’art et étudiants en art. Elles sont toutes intéressantes. Cet ouvrage est un moyen pratique pour apprendre l’émaillerie chez les Éduens. Vous pouvez l’acheter auprès des librairies ou bien des sites marchands en ligne comme Amazon.fr. En seulement quelques clics, vous finalisez la vente.

L’émaillerie ou émaillage

L’art de l’émaillerie repose surtout sur la pratique des techniques d’émaillage. Cela consiste à créer une couche de verre incolore ou colorée sur un support. Le nettoyage de la pièce se fait souvent par grenaillage ou sablage. La création est ensuite déposée dans un endroit d’environ 800°C de température. Les émaux sont des matériaux durables. Ils sont dotés d’une meilleure résistance aux rayures et agents chimiques. Les produits d’émaillerie sont, d’ailleurs, faciles à entretenir. Les émaux sont des objets de décoration design. Bien qu’ils existent depuis des siècles, ces matériaux restent des articles tendances. Ils sont aussi utilisés dans la fabrication de bijoux.

Les techniques d’émaillage

Il existe plusieurs procédés d’émaillage. Parmi ceux le cloisonné. Celui-ci consiste à fabriquer différents motifs avec un fil fin. Une fois placé sur sa tranche, le fil est chauffé sur le métal. Il convient alors de créer des cases. Celles-ci seront ensuite remplies de poudre d’émail. La deuxième technique est le champlevé. Avec cette méthode, le métal est nivelé et creusé par martelage ou gravure. Le but est de réaliser plusieurs compartiments. Comme la technique précédente, il convient de remplir les cases de poudre d’émail. L’artiste est libre de choisir les motifs à créer. L’autre procédé est l’émaillage à bas relief. Cette technique vise à créer une gravure du motif sur le support en métal. Il convient ensuite de recouvrir celui-ci d’émail transparent afin de réaliser des teintes mélangées. Ce procédé a des points communs avec le champlevé. À part ces procédés, il y a aussi l’émail incrusté, l’émail peint et l’émail plique à jour.